Quelques noms des dignes fils du Congo Brazza

QUELQUES NOMS DES DIGNES FILS DE LA REPUBLIQUE.
PERSONNES INTÈGRES, DÉMOCRATES ET UTILES POUR LE CONGO BRAZZAVILLE.

Par GERVAIS MBOUMBA,

Si l'on se trouvait ailleurs qu'au Congo, des personnalités suivantes sont
celles qui auraient le mérite véritablement d'avoir une note agréablement
appréciable quant à leur position vis à vis d'un régime dictatorial issu
de coup d'État que celui de Sassou Nguesso et sa horde de criminels qui ont
endeuillé le Congo. Nombreux sont des intellectuels au Congo Brazzaville qui
n'ont foi en leur pays et à la démocratie, en cautionnant dès les premières
heures l'avènement d'un régime totalitaire , en ayant gravi les marches du
pouvoir en tuant, en détruisant le pays du nord au sud.Il est très difficile
de faire chorus avec certains congolais qui pensent autrement et qui auront
sans nul doute, d'autres idées derrière la tête en pensant que ce classement
des dignes fils du Congo est fait sur la base d'un quelconque intérêt.

Loin s'en faut. Il n'y a que la vérité qui est dite et qui finira par triompher,
car dans ce pays le Congo, lorsqu'on parle des choses liées à la vie publique ou à
la nation, d'aucuns assimilent l'attitude prise par des compatriotes clairvoyants,
à une sorte de faveur. Il n'y a pas de faveur à soupçonner pour cette démarche qui
n'obéit qu'à un certain nombre d'indices.Ainsi, voici la liste des personnalités et
dignes fils du Congo sur lesquels les congolais peuvent compter.

1-Philippe Bikinkita: Ancien ministre de l'intérieur sous Pascal Lissouba, cet homme
est un digne fils du Congo,bien que trompé en 1977 pour avoir été nommé comme
directeur de la police, après que Sasssou et sa clique aient assassiné le Président
Martien Ngouabi. Il fait partie des officiers congolais qui disent la vérité et qui
n'ont que le pays à servir loyalement. Il a beau être frère du tristement célèbre et
sanguinaire président du MCDDI, Bernard Bakana Kolelas, Philippe Bikinkita n'est pas
tribaliste comme certains de ses compatriotes du Pool qui ont détruit une partie de
l'unité nationale sous Pascal Lissouba.  Le général Bikinkita est un homme qui a horreur
de la tricherie et ne s'est pas contenté de l'argent sale distribué ça et là par des
fossoyeurs du Congo.       
L'homme est resté distant des combines des prédateurs au Congo, mais reste jusqu'à ce
jour attentif à la situation que traverse le Congo depuis que Sassou a introduit des
mercenaires au Congo pour arrêter le processus de la démocratisation de la vie politique,
depuis la tenue de la conférence nationale souveraine en 1990. Philippe Bikinkita est un
compatriote différent d'autres.

2-Théophile Obenga: Cet éminent professeur d'histoire, égyptologue hors paire et véritable
bibliothèque ambulante de l'histoire politique du Congo et d'ailleurs, originaire de
la même région que le champion des coups d'État Sassou Nguesso, cet homme fut également
ministre plusieurs fois sous Marien Ngouabi, il est parfaitement l'un des originaires du
nord qui ont ouvertement condamné le coup d'État de Sassou Nguesso en 1997. Il a l'amour
de son pays, du peuple congolais tout entier et possède beaucoup d'amis de toutes les
régions du Congo. Aussi, il parle plus de 10 langues du Congo Brazzaville.
C'est un démocrate à plein temps.

3-Ange Édouard Poungui: Ancien premier ministre, économiste et banquier depuis les années
70, il fait partie des personnalités qui aiment bien leur pays. Contre vents et marrées,
il a été longtemps critiqué de la manière la plus bestiale par les partisans de l'UPADS
qui le considéraient comme étant usurpateur de l'UPADS en l'accusant d'être un proche
de Sassou, alors que l'homme, serein: il l'est. Il a gardé et dévoilé ses convictions
de grand démocrate au grand jour en condamnant le tribaliste qui a gangrené l'UPADS dont
certains considéraient comme étant l'affaire d'un groupuscule de tintin qui doivent dicter
la loi aux autres. En sa qualité de vice- président d'un aussi important parti qu'est
l'UPADS issue du congrès de décembre 2006, il est à ce jour la cheville ouvrière,
l'étalon de la haute mesure upadesienne sur lequel le Congo tout entier peut compter.
C'est un homme de haute facture politique qui fait peur à Sassou Nguesso.

4-Martial De Paul Ikounga: C'est un homme de sciences que le pouvoir de Sassou  négligea
car avec son bag-round, dès ses premières heures vers les années 80,il aurait sans doute
occupé des hautes fonctions au ministère du plan ,par exemple! Véritable puits de sciences,
il a inventé le syllabique : Instrument didactique pour nos apprenants au primaire.
Mal vulgarisé, au Congo, les gens n'accordent pas d'intérêt aux inventions....Martial est
un homme de principes. Il aime son pays et parle un langage franc. Il ne court pas derrière
l'argent. Il a été d'une humilité de grande classe lorsque des individus comme
madame Munari Mabonzo faisaient la bamboula au cabinet présidentiel en rythmant le travail
du cabinet présidentiel comme dans une épicerie. Martial De Paul de Paul Ikounga est l'un
des cadres congolais et les vrais qui ne lancent pas des paroles en l'air. On se rappellera
bien de la petite allocution qu'il a faite au Rectorat de l'université Marien Ngouabi en sa
qualité de ministre de l'enseignement sur le cas des professeurs de l'université qui
n'avaient aucune base en informatique; disait-il: «un enseignant à l'université qui
n'a aucune connaissance en informatique est un enseignant certes, mais analphabète».
Et les critiques allèrent crescendo, alors que Martial avait pleinement raison.......

5-Le général Ayayen: Ancien ministre de la défense, il incarne l'ordre et la loyauté,
d'abord dans sa propre vie familiale et surtout dans la force publique où il a excellé
avec maestria pendant des décennies.C'est un homme qui aime son pays et n'a rien à cirer
avec le banditisme de certains frères de sa région. Le général Ayayen fait partie des
généraux qui n'ont pas été formés pour des coups d'État comme certains de la trempe de
Sassou Nguesso. Il n'est pas passé au ministère de la défense pour s'enrichir, car sa
formation et son éthique sont incompatibles à des telles choses pour l'honneur de
l'institution militaire et pour le bonheur de son bagage intellectuel.

6-Le professeur Tsomambé: Digne fils du Congo et non des moindres, le professeur Tsomambé
est l'un des rares personnes qui parlent beaucoup, mais très intelligent. C'est un
démocrate convaincu, il a l'art du regard. Il ne dit rien mais te parle qu'à travers
son regard. La valeur d'un homme se définit-elle par des longs discours creux ou crus
ou bien parce qu'on est sûr de ce que l'on avance? C'est lui qui dit clairement à la
conférence nationale souveraine que la mort de Marien Ngouabi venait de loin...... et
la suite est connue de tous. ....le professeur Tsomambé est un homme qui aime son pays,
il n'est pas tribaliste comme d'autres intellectuels de la basse-cour politique au
Congo Brazzaville.

7-Tchibinda Kouangou: Magistrat hors paire, il est l'une des personnalités congolaises
venues dans la politique très jeunes, l'homme de droit d'une très grande probité morale,
il est celui sur lequel le Congo peut compter en matière des règles du droit devant les
caisses de l'État que certains voleurs prennent pour objets d'une épicerie familiale.
Dans un pays comme le Congo où des magistrats sont corrompus par le pouvoir pour lequel
ils sont complices dans le vol qui s'opère même à vue d'œil, il faut des gens comme
Tchibinda Kouangou pour arrêter l'hémorragie financière dans les caisses de l'État où
le président de la république et ses ministres sont des premiers voleurs qui affament
les congolais. En aucun moment, en aucun endroit l'on vous dira que Tchibinda Kouangou
à un champ de pétrole parallèle ou a gardé des milliards dans les banques européennes.
L'homme jouit d'une probité morale et ne dit que la vérité.

8-Moungounga Nkombo Nguila:Là où force domine, raison n'a point de lieu. Fondateur du CNR
et du PCT en 1969 sous Marien Ngouabi,Moungounga Kombo Nguila est un homme de principes et
démocrate convaincu, car il l'a démontré à la conférence nationale souveraine.
Ancien ministre des finances du Professeur Pascal Lissouba cet homme que certains
tintins en veulent pour rien, est un homme intègre. Il a prouvé jusqu'alors qu'il reste
serein et ne monnaie pas sa conscience et sa valeur de grand intellectuel du Congo,
homme politique averti. Sassou Nguesso le considère comme étant l'homme dur vis à vis
de son pouvoir. Cela fait rire comme si Sassou l'a acquis (pouvoir) par les urnes en
1997,bien qu'en 2002 une parodie d'élection fut organisée pour se légitimer.
Moungounga est l'un des cadres du Congo qui estiment que les coups d'État en démocratie
n'ont plus de place, le développement du Congo ne sera certain que s'il y'a toutes les
énergies en symbiose. Moungounga, aux yeux de Sassou, c'est l'homme par qui son pouvoir
illégal et son régime illégitime vont vaciller, tout en oubliant que depuis la mort de
Marien Ngouabi, les mêmes Français qui l'on mis là, sont également les mêmes qui vont
le faire partir de là. En témoigne déjà le livre qu'a écrit Jean François P. sur les
préparatifs du Coup d'État en 1997 et l'aide qu'il a apporté à Sassou. Ce dernier
s'étonne sûrement qu'un Français de la trempe de Jean François P. puisse s'empêcher
de révéler cela? C'est méconnaître la culture des ''mindélé''!
 
Texte de GERVAIS MBOUMBA,
citoyen du monde, proposé par OK-2Power

mise à jour 12-10-2009



22/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres