Le théâtre congolais

Le théâtre est un art qui m’a beaucoup passionné, je l’ai pratiqué pendant un moment. Je n’ai pas voulu en parler moi même mais j’ai cherché et enfin j’ai obtenu l’accord de ce grand (j’en profite pour vous dire qu’il a été mon metteur en scène dans une troupe théâtrale locale, càd à Goma/Est RDCongo). Il nous parle de ses débuts dans cette carrière, comment il a évolué et aussi les difficultés que connait cet art en RDC. Il a par ailleurs évoqué quelques pistes de solutions qu’il pense pouvant aider à relever le niveau du théâtre au pays. Je vous laisse savourer cet entretien que j’ai eu à faire avec lui.

Vous avez la possibilité de poser vos questions et il pourra y répondre dans la mesure du possible. Pour ce faire, il suffit juste de le faire sous forme de commentaire en allant au bas de cette page. Vous allez m’excuser pour avoir été trop long avec lui, lol !!!

1.     Bonjour, pouvez-vous vous présenter aux amis qui vous lisent maintenant pour mieux vous faire connaitre?

Bonjour à tous. Je  réponds au nom de Jean-Pierre King KYEMBWA

2.     Parlez-nous de votre vie professionnelle.

Je suis licencié en Sociologie, j’évolue à l’Université de Goma en qualité d’Assistant et je suis un artiste comédien de longue date.

3.     Certaines gens pensent que le théâtre n’existe pas au Congo Démocratique, est-ce vrai ? j’aimerai que vous puissiez à cette occasion prouver qu’il existe des artistes comédiens en RDCongo qui sont capables des grandes choses.

Le théâtre existe au Congo R.D et il existe aussi des artistes et des grands artistes qui souvent ne sont pas encadrés ou qui évoluent sans aucun cadre approprié pour leur épanouissement.

4.     Depuis quand avez-vous commencé avec le théâtre ? Parlez-nous de votre parcours, vos débuts et surtout le beau temps que vous avez passé dans cet art.

J’ai commencé le théâtre depuis plusieurs années. Depuis nos études au aux humanités, nous avons participé à beaucoup de festival organisés par certaines structures étatiques et même privées. C’était vers les années 80. Mais quand nous avons eu le diplôme d’Etat, nous sommes partis à l’Université de Kisangani (UNIKIS) en Province Orientale.

5.     Quels sont les groupes dans lesquels vous avez-vous même évolué ? Qu’avez-vous produit ?

J’ai déjà évolué dans beaucoup de foyers à savoir : la Troupe théâtrale de l’INSTIGO (l’Institut de Goma, à l’Est de la RDC) et la Troupe théâtrale CELB de Goma vers les années 80 ; la Troupe théâtrale TUAREG de Bukavu, le Théâtre AMUNIKIS de l’Université de Kisangani, la Troupe populaire MUPENDA RAHA de Goma jusqu’à ce jour. Dans ces différents foyers, j’ai produit beaucoup d’œuvres qui ont même remporté des prix à des festivals organisés au pays, surtout à Kisangani au Centre Culturel Français.

6.     Quels sont les groupes que vous avez encadrés ? Continuent-ils toujours à travailler ?

Certains groupes continuent toujours à travailler mais dans des conditions difficiles et certains autres ont disparu à cause des événements récents qu’a connus la RDCongo.

7.     Quels sont les grands problèmes que connait le théâtre au Congo, votre cher pays ?

Les grands problèmes que connait le théâtre au Congo Démocratique sont nombreux mais nous pouvons citer entre autres :

-         La non prise en charge de ce secteur par le gouvernement congolais,

-         La non protection des œuvres artistiques,

-         Le manque des structures appropriées pour accueillir les différentes productions théâtrales,

-         La confuscation de tous les avantages des structures internationales qui encadrent les artistes par les troupes théâtrales de la capitale Kinshasa,

-         L’isolement des structures théâtrales des provinces aux différentes formations internationales.

8.     Proposez par vous seul quelques pistes de solution que vous pensez pouvant vous aider à en sortir. Comment vous en sortez-vous, car malgré cela je viens de constater que vous arrivez à faire quand même quelque chose (je le vois aussi car je suis avec vous au pays !)

Bon d’abord, les quelques pistes de solution envisagées :

-         Implantation des cercles culturels pouvant encadrer les artistes du théâtre,

-         Que le ministère national chargé de la culture s’implique dans la promotion du théâtre et encourage certains comédiens qui se débattent çà et là.

Nous artistes comédiens de la ville de Goma, malgré toutes ces difficultés, nous nous débattons pour produire certaines pièces de théâtre. Nous créons des pièces adaptées à nos cadres de production. Et très souvent faute des cadres appropriés et confortables, certaines personnes respectueuses ne peuvent pas s’intéresser ou venir assister à nos productions.

9.     Comment êtes-vous mis au courant des nouvelles innovations, s’il y en a, dans ce domaine ? Assistez-vous à des formations, à des grandes rencontres ou bien rencontrez-vous d’autres confrères metteurs en scène de partout pour parler des problèmes que vous connaissez dans vos régions, pays respectifs ?

Personnellement, j’ai déjà assisté à beaucoup de formations en ce domaine. J’avais suivi une formation d’acteurs et de metteurs en scène au Centre Culturel Français de Kisangani en 1990, j’ai assisté au séminaire de l’écriture dramatique organisé par le groupe TACCENS de Kisangani sous l’encadrement du théâtre de poche de Bruxelles avec comme sponsors AFRICALIA en 2008. Nous avons déjà participé à d’autres rencontres des metteurs en scène de la RDC et du Rwanda et le problème rencontré est presque le même partout. En RDCongo surtout l’Est connait beaucoup de problèmes à cause des différentes guerres. Les gens ne savent plus suivre le théâtre du soir à cause de l’insécurité et du cadre non approprié à les recevoir la nuit. Actuellement comme la sécurité commence à élire domicile, l’unique problème qui demeure est celui du cadre approprié.

10. Quel est le cri que vous pouvez lancer au peuple congolais, aux artistes de partout au pays ? Et ensuite à tous les artistes du monde entier car ils vont sûrement vous lire.

Le cri que nous lançons peut se résumer en ces points :

a)     Au peuple congolais : nous devons savoir que le théâtre est un art qui permet de détendre tout un peuple, d’éduquer un peuple et d’unir tout peuple et donc que chaque congolais y réfléchisse.

b)     Aux artistes de prendre au sérieux cet art, d’en faire leur passion car c’est du bon métier lorsqu’on s’y engage totalement.

c)      Aux autres d’aider les artistes qui, par leur géni ils décrispent beaucoup de problèmes.

11.  Je vous remercie sincèrement King pour toutes ces précisions et pour avoir accepté mon invitation pour cet entretien.

C’est plutôt moi qui vous remercie OK-2Power pour cette opportunité que vous m’avez accordée de m’exprimer au sujet de ma passion, le théâtre en RDCongo.

 



08/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres